Le rapport de B'nai Brith Canada normalise et perpétue le racisme anti-palestinien

Voir cette déclaration en format pdf.

Montréal, le 13 mai 2024 - Le Programme antiraciste de la Fondation CJPMO (PARFC) exprime sa profonde inquiétude face au récent rapport « Audit annuel des incidents antisémites » publié par B'nai Brith Canada (BBC), qu'il juge truffé de racisme anti-palestinien (RAP). En associant systématiquement la critique légitime du sionisme et des politiques israéliennes à l'antisémitisme, la BBC ne se contente pas de dénaturer la défense des droits des Palestiniens, mais soutient également un discours qui perpétue la discrimination à l'encontre de l'activisme palestinien. Ce discours cherche à normaliser le racisme à l'égard des Palestiniens, à faire taire le soutien aux droits des Palestiniens, à légitimer la nature raciale et coloniale de l'occupation israélienne de la Palestine et à légaliser la nature raciale du mouvement politique sioniste.

« Le rapport de B'nai Brith Canada légitime dangereusement le RAP sous le couvert de la lutte contre l'antisémitisme », a déclaré Jamila Ewais, chercheuse pour le PARFC. Bien que le rapport fasse état d'incidents antisémites réels, il associe encore de nombreux autres incidents à l'activisme palestinien. « Non seulement cela déforme la nature de l'antisémitisme, mais cela porte également atteinte à l'intégrité d'un véritable plaidoyer en faveur des droits de la personne en ignorant l'impact sévère des politiques israéliennes sur la vie des Palestiniens ».

Les efforts de plaidoyer de la BBC tentent régulièrement de salir tout soutien à la Palestine. « C'est comme si la critique de l'activisme en faveur des droits des Palestiniens était la raison d'être de B'nai Brith Canada », a ajouté M. Ewais. Le PARFC souligne que la BBC diffame, stéréotype, réduit au silence, exclut et justifie régulièrement la violence contre les Palestiniens, et n'hésite pas à exprimer son soutien à l'occupation israélienne et à la déshumanisation des Palestiniens, avec des actes racistes déduits d'une perspective suprématiste. Cette position est décrite dans le livre de Jasmine Zine, « Mapping Islamophobia's Ecosystem in the Great White North » (Cartographie de l'écosystème de l'islamophobie dans le Grand Nord). Le rapport de Jasmine Zine montre comment la BBC lance des appels à l'action en faveur d'une position pro-israélienne, distribue des pétitions contre les personnes qui exercent leur droit de soutenir la Palestine et tente de faire cesser le mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) - un mouvement qui existe simplement pour exercer une pression économique sur Israël afin qu'il respecte les droits des Palestiniens.

Le PARFC critique l'attaque du rapport de la BBC contre les travailleurs du secteur de la santé, les militants politiques, les défenseurs des droits de la personne et l'UNRWA pour avoir appelé à un cessez-le-feu et rejeté l'occupation israélienne. Cet amalgame brouille dangereusement les frontières entre les discours de haine et les demandes légitimes en matière de droits de la personne qui visent à corriger les injustices subies par les Palestiniens, y compris les efforts de lutte contre le racisme. Le ciblage par la BBC du récit palestinien reflète la nature violente de son idéologie pro-sioniste et perpétue un discours qui juge les Palestiniens indignes de justice ou de dignité.

Le PARFC demande à la BBC de retirer son rapport et de revoir son approche de l'antiracisme afin de refléter une compréhension plus précise et plus inclusive de la dynamique en jeu. La lutte contre l'antisémitisme ne s'accomplit pas en diabolisant le plaidoyer pro-palestinien, et le PARFC demande instamment à la BBC de réorienter son plaidoyer en conséquence

À propos de la Fondation CJPME Le mandat du Programme anti-racisme de la Fondation CJPMO (PARFC) est de sensibiliser le public au racisme au Canada.  Ce mandat s'inscrit dans l'objectif plus large de la Fondation qui est de surveiller et de combattre les manifestations de racisme, de xénophobie et de discrimination en sensibilisant le public à ces préjugés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le PARFC au bureau de la Fondation CJPME :

[email protected],   514-389-8668.

PARFC, www.fondationcjpme.org  

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Showing 1 reaction

Please check your e-mail for a link to activate your account.
  • Lynn Naji
    published this page in Communiqués 2024-05-13 14:57:28 -0400