Campagne « De l'eau pour Gaza »

La Fondation CJPME (un organisme de bienfaisance canadien enregistré) et ses partenaires travaillent en collaboration avec le fond IDRF (International Development and Relief Foundation) pour aider à la construction d’un puits d’eau qui fournira de l'eau à 15 000 - 25 000 personnes dans le quartier Al Zaitoon de la ville de Gaza.

Les dons à ce projet donnent droit à un reçu d’impôt canadien.

Depuis des années, les experts avertissent que Gaza fait face à une crise d’eau. [i] L’aquifère côtier qui fournit aux deux millions d’habitants de Gaza leur seule source d’eau potable a été souillé par le pompage excessif et la contamination par les eaux usées. Selon l’UNICEF, seulement 10% des Palestiniens à Gaza ont accès à l’eau potable grâce aux réseaux d’eau publics. [ii] 

Étant donné que l’eau du robinet à Gaza est salée et souvent polluée, la plupart des Gazaouis n’utilisent l’eau du robinet que pour se laver et faire le ménage, et même pour cela, les longues coupures de courant rendent l’approvisionnement imprévisible. Pour boire et cuisiner, la plupart des habitants de Gaza achètent de l’eau à des particuliers – malgré de graves difficultés financières. [iii]

Pour une solution à long-terme, la communauté internationale doit exercer des pressions sur Israël pour qu’il mette fin à des décennies de pratiques discriminatoires à l’encontre des Palestiniens et qu’il réponde à leur besoin désespéré de sécurité en matière d’eau. [iv] [v]  À court-terme, les Canadiens peuvent apporter une aide humanitaire à la région d’Al-Tuffah au nord-est de Gaza.

Pouvez-vous faire un don ?  

Cliquez-ici pour faire un don maintenant. Les dons donnent droit à un reçu d’impôt canadien, grâce à la collaboration de la Fondation CJPME.

Contexte du projet

La Bande de Gaza est un territoire de 365 km² situé au sud-est de la Méditerranée qui compte plus de 2 millions de personnes (50% d’enfants et 75% de réfugiés) sous la juridiction de l’Autorité palestinienne. La Banque mondiale a récemment décrit l’économie de Gaza comme étant en « chute libre » avec des indicateurs socio-économiques qui se dégradent rapidement : le taux de chômage est de 55%, plus de la moitié des familles (57%) vivent sous le seuil de pauvreté et 68% sont en situation d'insécurité alimentaire. L'ONU a qualifié la situation d'urgence chronique et de crise prolongée de la dignité humaine.

Environ 80 000 personnes vivent dans la banlieue d'Al Zaitoon, au sud de la ville de Gaza. Environ 30 000 personnes vivant à la périphérie d'Al Zaitoon souffrent de graves pénuries d'eau potable, en grande partie parce que les puits d'eau qui alimentent le système municipal sont très éloignés. Par conséquent, Al Zaitoon ne reçoit de l'eau du système municipal que pendant quelques heures tous les trois jours, souvent à des intervalles peu pratiques. De nombreuses familles de la région choisissent d'expédier l'eau depuis d'autres parties de Gaza, ce qui représente une charge financière supplémentaire pour ces familles

L'infrastructure du projet

Grâce à ce projet, le quartier Al Zaitoon disposera de son propre puits central qui produira environ 100 m3 d'eau par heure, ce qui suffira à approvisionner en eau environ 15 300 résidents pour leur usage quotidien. En outre, certains autres espaces publics seront alimentés en eau par ce puits, notamment le Collège universitaire des sciences appliquées, qui compte 12 000 étudiants et employés. Le nouveau système de puits d'eau réduira également la charge sur le système de la municipalité locale, lui permettant ainsi d'approvisionner d'autres zones dans le besoin.

Le budget global du projet est de 140 000 dollars canadiens, dont la Fondation CJPME cherche à recueillir 100 000 dollars. Le budget du projet couvre l'ensemble des coûts du projet, y compris la main-d'œuvre, la gestion et l'installation de l'infrastructure. La construction et l'équipement comprennent

  • Une pompe à eau verticale pour toute la profondeur du puits
  • Des tuyaux de tubage en acier pour toute la profondeur du puits.
  • La tuyauterie du collecteur entre la pompe à eau et les réseaux d'eau, y compris le système de désinfection au chlore, les vannes et autres systèmes de contrôle mécanique.
  • L'électronique et le logiciel du puits, pour surveiller et contrôler la pompe à eau et les réseaux d'eau connectés.
  • La salle de contrôle qui contient toute l'infrastructure ci-dessus.

2-FR.png 3-FR.png

En quoi ce puits est-il différent des autres puits ?

Ce puits est un "puits d'eau central" de grande capacité qui dessert une population importante et qui se distingue des autres puits d'eau "locaux" de la manière suivante

 

Local water well

Central water well

Max operation

Hours / day

Up to 5

Up to 16

Life Span

Up to 15 years

Up to 40 years

Maintenance period

Every 6 – 12 month

Every 5 – 10 years

Pump Type

Submersible pump ( both Turbine and motor) inside the water well

Contain two parts, one (Turbines) inside the water well, the other (Motor) on the surface

Casing Pipes

Made from Unplasticized Polyvinyl Chloride Pipes (UPVC)

Made from Steel to bear water pressure, protect pump lines

Water filter

UPVC

Stainless steel

Electrical system

Small distribution board

Fully distribution board with Programmable Logic Controller (PLC) and Supervisory control and data acquisition (SCADA) system to control the pump and connected water networks

Preferred usage

Public places, Agriculture lands, rural residential area.

Central water networks that cover the urban places feeding directly to people’s homes.

Reach

Region dependent, 1300-1500 per well

Region dependent, 15,000-25,000 per well

-------

[i] “Water in Gaza: Scarce, polluted and mostly unfit for use,” Relief Web, Aug. 21, 2020, Accessed Feb. 14, 2022 at https://reliefweb.int/report/occupied-palestinian-territory/water-gaza-scarce-polluted-and-mostly-unfit-use

[ii] “State of Palestine Humanitarian Situation Report No. 2,” UNICEF, April-June 2020, Accessed Feb. 14, 2022 at https://www.humanitarianresponse.info/en/operations/occupied-palestinian-territory/document/humanitarian-situation-report-no-2-april-june

[iii] Humaid, Maram, “Gaza’s undrinkable water ‘slowly poisoning’ Palestinians,” Aljazeera, Oct. 12, 2021, Accessed Feb. 14, 2022 at https://www.aljazeera.com/news/2021/10/12/gaza-undrinkable-water-slowly-poisoning-people

[iv] “The Occupation of Water,” Amnesty International, November 29.2017, Accessed Feb. 14, 2022 at https://www.amnesty.org/en/latest/campaigns/2017/11/the-occupation-of-water/

[v] “Israel/Occupied Palestinian Territories: Demand Dignity: Troubled waters – Palestinians denied fair access to water,” Amnesty International, October 27, 2009, MDE 15/027/2009, Accessed Feb. 14, 2022 at https://www.amnesty.org/en/documents/MDE15/027/2009/en/

Showing 1 reaction

Please check your e-mail for a link to activate your account.
  • Thomas Woodley
    published this page 2022-02-28 18:01:01 -0500